Mars\'s farm Agrinature
Agrinature: Let us invent a way of farming out of 3 resources only - solar light, rain & the farmers

Thèmes

agrinature fukuoka air amour animal animaux argent art article automne bande belle blog

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· (-) Chapters - contents - (1)
· (0)..04. Agrinature, a method (12)
· (0)..05. practice of Agrinature - (10)
· (0)..19. plant sociology - (10)
· (0)..20. crops amongst the weeds - (11)
· (1)..03. agronomy as it is - (10)
· (1)..06. soil making, soil building - (10)
· (1)..07. farming humans & trees - (10)
· (1)..23. rain, streams, terraces & woods (11)
· (2)..08. a three dimensional orchard - (9)
· (2)..09. a plough-free market-garden - 2 (14)
· (2)..10. direct sowing of cereals - (10)
· (2)..17 no till no toil tillered cereals (8)
· (3)..11. a university for trees (11)
· (3)..13. epistemology of Agrinature - (8)
· (3)..15. farm seeds - semences paysannes (10)
· (3)..16. roots for Agrinature - (10)
· (4)..00. the basis is spiritual - 2 (16)
· (4)..01 ecology, to farm & live on earth (8)
· (4)..02 economy: farms & the society - 2 (16)
· (4)..14. educare - children are trees - (8)
· (5)..12. eco-building - culture revival. (9)
· (5)..18. macrobiotic foods - (7)
· (5)..21. baking in the wild - (7)
· (5)..26. landraces - le réseau - (8)
· .1 origine de la pratique / (2)
· .2 les cinq propos, le non-faire / (2)
· .3 les cinq étapes, la démarche / (2)
· .4 les cinq éléments, l'état du sol / (1)
· .5 les cinq formes d'adventices / (1)
· .6 préparer le sol / (1)
· .7 semer les céréales / (5)
· .8 semer les potagères / (1)
· .9 parmi les arbres / (2)
· 10 les arbres fruitiers / (1)
· 11 fabriquer du sol / (1)
· 12 façonner le paysage / (3)
· 13 habiter la terre / (3)
· : drafts - brouillons - (1)
· Fukuoka, Bonfils & Georges (22 24 25) (7)

Rechercher
Derniers commentaires Articles les plus lus

· 21.1 pain au seigle germé - Essene bread - 2 p
· 20.9 - Wu Xing, les cinq mouvements formes de l'énergie - p
· 9.5.b - semis de printemps au potager - spring sowing - 5 2p
· 18.5 - Ceres, déesse des moissons - p
· 3.4 - une flore d'herbes riche - a time-space trip - 5 p

· 11.0 * Jack Clayton's visit to the farm in 2010 - 5 11p
· 10.2 Agrinature, semence & fruit de la permaculture - 3 p
· 17.1 - la céréale & les trèfles - cereals & clover - 5 5p
· 19.1 - mimétisme des plantes - aside they look alike - 2 4p
· 15.1 - une population de céréale au champ - 5 3p
· 3.2 - Trifolium repens - white dwarf clover - 5 p
· 4.4 - une forme d'agrinature à tout tempérament - 2 6p
· 20.1 - quand la grande oseille prête oreille - weeds - 4 4p
· 20.10 / 7.11 véhicules vecteurs des énergies subtiles - 2 2p
· 17drafts pot292 / /140421 2521 13

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Blogs et sites préférés

· brigitisis
· causes
· lire-a-loisir
· mystic-dreams
· odeurdelaterre
· permaculture
· valinfo.org


Statistiques

Date de création : 16.01.2008
Dernière mise à jour : 23.04.2014
277articles


3.0 les cinq étapes, la démarche / illustration /

Publié le 23/04/2014 à 22:24 par marssfarm Tags : image centerblog automne fleurs bleu hiver
20.11 semer l'incarnat à l'automne chinois - wavelength - p

 

semer l'incarnat à l'automne chinois

La photographie prise en mars montre un trèfle incarnat semé en plein en septembre.  Le couvert du sol est incomplet car le semis fut trop tardif.  Juillet ou août sont le temps de semis du trèfle du Roussillon, annuel, rouge & martial, soit à l'intersaison d'été ou début de l'automne chinois, saison des moissons, période favorable au semis des trois engrais-verts.  La moutarde aux fleurs jaunes - 570 nm - peut être semée dès mai, le début de l'été.  L'incarnat aux fleurs rouges - 650 nm - est typiquement une semence d'août, au début de l'automne.  Le semis de la vesce aux fleurs violettes - 420 nm - peut s'étendre jusqu'au début de l'hiver en novembre.  Les céréales d'automne - très hiver - se sèment à l'intersaison de l'automne & les plantes du potager à la fin de l'automne en septembre ou comme les céréales de printemps, au printemps chinois à partir de février.   Les longueurs d'onde du spectre visible s'étendent du violet - 380 nanomètres - au rouge - 780 nm. -  Les sensibilités de perception des trois types de cellules en cône de la rétine culminent respectivement dans le violet à 420 nm, le vert à 530 nm & le jaune à 565 nm. - La captation de lumière par les chlorophylles a & b culmine dans le violet & le bleu à 410, 430 & 453 nm & le rouge à 662 & 642 nm.



9.9 l'arbre qui parle /

Publié le 23/04/2014 à 19:13 par marssfarm Tags : bonne air

l'arbre qui parle

Voici une liste de bois classés selon leur capacité calorifique par unité de volume. Cette classification est ce jour caduque du fait que les poêles modernes ont capacité à utiliser tout bois sans restriction.   Un bois est dit sec à l'air lorsqu'il ne contient plus que de quinze pour-cent d'humidité.  Le pouvoir calorique du charme est alors de 4.6 à 4.3 Kilowatt-heure par décimètre-cube ou litre.  Après douze mois de séchage sous abri, le taux d'humidité du bois est de vingt-cinq pour cent. Les dix pour-cent restants demanderont six mois de séchage en plus.  Le potentiel de chaleur après seulement douze mois de séchage en est donc réduit d'autant, dix pour-cent, soit 4.0 Kilowatt-heure par décimètre-cube environ pour le charme.  Ensuite, pour chaque bois on multipliera la capacité du charme par les coefficients indiqués ci -dessous.  La valeur énergétique rapportée à la masse en tonnes ou kilogrammes est sensiblement la même pour tous les bois.  Les bois denses sont de la même manière plus durables à la putréfaction.  Autrefois, on laissait le chêne à la pluie pendant un an afin de le laver de ses tannins, puis deux ans supplémentaires sous abri avant de l'utiliser comme combustible.

Dans l'optique désuète des poêles classiques, j'ai découvert récemment un arbre courant dont le bois est tout aussi excellent que celui du charme.  Pourtant, il n'est mentionné dans aucun ouvrage & nul ne m'en avais jamais parlé.  Ce qui vaut d'être appris ne peut être enseigné.  Les connaissances les plus précieuses sont tout autant rares, car transmises de bouche à oreille seulement.  L'écriture correspond à une régression mentale.  C'est pourquoi les membres des peuples dits premiers utilisent bien plus la capacité de leur cerveau que ceux que nous croyons civilisés.  Je n'écrirai donc pas ici quel est cet arbre au bois extraordinaire, afin de le préserver des cupides.  Les personnes qui fréquentent les espaces libres & celles qui ont des rudiments de botanique sauront de qui – de quel arbre – je parle.

  • Charme  100%  4.40 KW.h.dm-3 Chêne  99%  4.36  Frêne  92%  4.05  Erable  91%  4.00  Bouleau  89%  3.92
  • Orme  84%  3.70  Hêtre  80%  3.52  Saule  71%  3.12  Sapin  70%  3.08  Aulne  67%  2.95
  • Pin sylvestre  67%  2.95  Mélèze  66%  2.90  Tremble  65%  2.86  Tilleul  57%  2.51  Peuplier  50%  2.20

13.2 la puissance du mental collectif /

L'égrégore du réchauffement de notre planète.

La rapidité du réchauffement du climat de notre planète nous étonne.  Elle démontre la puissance sans limite du mental humain.  L'internet qui relie en réseau tous les ordinateurs individuels nous offre la métaphore de ce que constitue le réseau mental de nos cerveaux interconnectés par les ondes qu'ils émettent & reçoivent les uns des autres.   Au vingtième siècle, les sociétés des humains se sont tout d'abord affranchies des contingences de la nature, puis peu à peu désengagées de leur relation au sol, au ciel ou cosmos, & aux autres espèces vivantes.

Par un processus historique les personnes vivant dans les régions tempérées du globe ont industrialisé leur activité, puis mécanisé le travail, ce qui permit au cours de la seconde part du vingtième siècle de réduire l'horaire journalier de labeur nécessaire.  La vacance momentanée de travail à la saison chaude fut établie d'abord pour permettre aux écoliers & à leurs parents petits paysans d'accomplir les travaux des champs de l'été.  Puis, les machines agricoles vinrent faire ces durs labeurs & les vacances devinrent un temps de repos & d'excursion.   La nature travaille en saison chaude & se repose à l'an neuf.  De même font les paysans.

Ayant goûté aux délices du farniente de l'août, c'est-à-dire à contre-saison, les ouvriers devenus citadins & bureaucrates commencèrent de souhaiter collectivement que les hivers & les frimas disparaissent.  L'été, temps naturel de l'activité & des travaux devint celui du repos & de la jouissance sans objet.  Puisque nous devions en conséquence & pour compenser l'oisiveté estivale travailler l'hiver, ce qui du point de vue de la physiologie est impossible, nous créâmes le désir que le froid des hivers s'atténue.  Puisqu'il était coupé des besoins des plantes qui le nourrissent, besoin de soleil & pluie en égale proportion, la pluie ne parut au citadin plus qu'un empêchement, une gêne de ses activités de travail, loisirs & déplacements.  Ce faisant, nous générâmes un souhait en commun, de convergence, l'égrégore, la forme-pensée du réchauffement de notre planète.

Le singe fou.

Les plantes règlent leurs cycles physiologiques selon la variabilité en éclairement, température & humidité.  Pour qu'un mètre carré d'un champ produise un kilogramme de blé, il doit recevoir mille kilogrammes d'eau.

Ce qui est remarquable en cette folie collective consistant à désirer un sempiternel été, c'est que nous obtenons pour partie le résultat que nous avions escompté.  Au bout d'un siècle du souhait tant irrationnel que partagé d'un climat plus chaud, ce réchauffement advient, se produit effectivement!  En cela nous avons mis à jour la toute puissance du mental humain.

Il nous reste certes encore désormais à cultiver ensemble deux autres qualités bien plus indispensables cependant, sagesse & amitié.  La sagesse & la mesure nous instruisent du nécessaire de la diversité des climats, des jours, des tempéraments & températures.  Notre amitié, notre compassion vont vers ceux qui de par leur position dans l'histoire ou la géographie humaines ne peuvent pas résider tout le jour ni tous les jours en un bureau climatisé, à température constante & doivent endurer des climats plus extrêmes que celui du sud de la Provence.  Nous avons exhibé sans le vouloir vraiment, la capacité immense du mental collectif.   Il nous reste à développer l'intuition de perception qui est conscience, & le sentiment de compassion qui est amour, deux valeurs sans lesquelles notre mental de volition n'est qu'un singe fou attaché à la saison unique d'un ennui mortel.

Ce que veulent les éveillés.

L'altération des climats induite par l'excès d'activité industrielle des deux derniers siècles qui modifia les proportions de l'atmosphère terrestre sera le moteur de changements profonds des biotopes de la planète.  L'enjeu n'en est pas d'ordre biologique car le monde vivant, par sa diversité de formes conservera la grande capacité d'adaptation qui le caractérise.  En revanche, il apparaît dès ce jour que le visage de l'économie mondiale en sera transmué.  Le bouleversement économique sera majeur & cette mutation nous surprendra. Probablement, des migrations de peuples entiers auront lieu.

Les observateurs les plus neutres de l'économie perçoivent combien l'écart n'a cessé de croître entre riches & pauvres au cours des cinquante ans passés.  Les capitaux devenus virtuels circulent autour du globe à la vitesse de la lumière par les canaux nouveaux que sont les fibres optiques & les ondes transmises par satellite.  Les marchandises que nous achetons ont pour la plupart parcouru plusieurs fois le tour du monde en bateau, avion & camion.  Les migrations des pauvres sont empêchées par le moyen des visas.  Ces deux questions de la liberté de circulation de l'argent des riches & de la restriction des déplacements des humains d'humble extraction sont cruciales dans l'organisation de l'économie mondialisée.  Le changement anthropogène des climats va très justement perturber ces deux aspects clés des sociétés, deux facteurs qui jusques alors permirent l'enrichissement de qui détenaient les capitaux & l'asservissement de ceux qui n'ont que leurs mains pour tout bien – la répartition géographique des richesses & les migrations des peuples.

Nous subodorons que l'économie est entrée en une impasse en devenant financière & virtuelle, du fait même que ces deux caractéristiques qui lui furent nouvellement ajoutées la déconnectent de ce que nous nommons encore l'économie réelle, celle des biens tangibles.  Or, par peur de l'altérité & de la nouveauté, ceux qui se croient nantis n'osent pas modifier les modalités de leurs vies.  La peur, l'impossibilité psychologique du changement créera les conditions qui nous forceront à changer, car c'est précisément cet atavisme, notre conservatisme qui nous empêchera de juguler le réchauffement du climat & cette altération des climats en son tour redirigera l'économie & la géopolitique vers la recherche avant tout des biens les plus indispensables, & pour permettre les nouvelles migrations des peuples qui s'imposeront.

Toutes ces modifications des paramètres de dynamique mondiale sont surtout de bonnes nouvelles au regard des deux valeurs oubliées citées plus haut.  Avant que l'économie ne devienne vraie ou véritable, avant qu'elle ne redevienne économe, se présenteront bien des conflits, batailles & guerres, mais le mouvement en lequel nous sommes engagés volens-nolens est inexorable.  Nous y marchons pour la plupart sans y penser.  Les éveillés le veulent.

Pour rétablir le climat que nous aurons perturbé, planter des arbres suffira.  Nous savons depuis longtemps le bienfait des arbres pour la terre, l'eau, l'air & la captation de l'énergie solaire.  Planter des arbres à grande échelle demande la coordination de tous.  Cette coordination est encore en projet, en gestation.  Il ne s'agit pas de planter des forêts, mais bien des arbres, car l'agriculture de ce siècle sera jardinée, en forêt jardins selon le modèle qui était de tradition sous les tropiques ou dans les pays de bocage.  Le vingtième siècle fut celui des régions tempérées qui lui donnèrent le tempo & la direction.  Au vingt-&-unième, les tropicaux montreront la voie & c'est pourquoi l'agriculture deviendra forestière, sauvage & de bocage.

10.11 blé population semé en billes d'argiles / sol nu - 0 p

Publié le 23/04/2014 à 15:47 par marssfarm Tags : centerblog automne hiver douceur
10.11 blé population semé en billes d'argiles / sol nu - 0 p

10.11 - blé population semé en billes d'argiles sur sol nu - Le sol fut préparé à la fouilleuse Actisol à une profondeur d'un pouce.  Nous avons oublié de semer des trèfles en bourrage.  Cela aurait pu être fait dès octobre & compte-tenu de la douceur & de la pluviométrie abondante de l'hiver, nous aurions obtenu une prairie céréale digne d'éloge en lieu & place de ce couvert médiocre du sol par la céréale seule.  Le trèfle contribuerait à augmenter le tallage.  Nous avons semé EVA ce printemps, mais la pluie fait désormais défaut à sa germination.  L'alternative sera un incarnat à la densité de vingt kilogrammes par hectare au début de l'intersaison d'automne le 21 juillet.  Se tenir à l'impératif de l'espèce, la variété, la nutrition, la densité, la date est le devoir - Dharma - des paysans. - 140423

12.8 la terrasse soli-pluviale /

Publié le 23/04/2014 à 14:46 par marssfarm

12.8 la terrasse soli-pluviale -

7.2 l'engrais-vert Agrinature /

Publié le 23/04/2014 à 14:41 par marssfarm

7.2 - engrais-vert Agrinature -

7.3 les adventices de rotation engrais-verts /

Publié le 23/04/2014 à 14:38 par marssfarm

7.3 - adventices de rotation engrais-verts -

7.4 la prairie céréale /

Publié le 23/04/2014 à 14:37 par marssfarm

7.3 - la prairie céréale -

2.8 les humicides /

Publié le 23/04/2014 à 14:35 par marssfarm

2.8 les humicides -

12.9 le drainage d'irrigation /

Publié le 23/04/2014 à 11:02 par marssfarm

12.9 le drainage d'irrigation


DERNIERS ARTICLES :
3.0 les cinq étapes, la démarche / illustration /
  semer l'incarnat à l'automne chinois La photographie prise en mars montre un trèfle incarnat semé en plein en septembre.  Le couvert du sol est incomplet car le semis
9.9 l'arbre qui parle /
l'arbre qui parle Voici une liste de bois classés selon leur capacité calorifique par unité de volume. Cette classification est ce jour caduque du fait que les poêles mod
13.2 la puissance du mental collectif /
L'égrégore du réchauffement de notre planète. La rapidité du réchauffement du climat de notre planète nous étonne.  Elle démontre la puissance sans limite du mental humai
10.11 blé population semé en billes d'argiles / sol nu - 0 p
10.11 - blé population semé en billes d'argiles sur sol nu - Le sol fut préparé à la fouilleuse Actisol à une profondeur d'un pouce.  Nous avons oublié de semer des trèfl
12.8 la terrasse soli-pluviale /
12.8 la terrasse soli-pluviale -
forum