Mars's farm Agrinature
Agrinature: let us invent a way of farming out of 3 resources only - solar light, rain & the farmers

Thèmes

agrinature fukuoka air amour animal animaux argent art article automne blog bonne cadre

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· roots of agrinature / genèse / origine (1)
· Adventices (5)
· Agrinature (37)
· Agronomy (17)
· Anti-corps du sol (0)
· Arbres, le sol, le ciel (2)
· ARE adventices de rotation engrais-verts (0)
· Baking / macrobiotics / foods (0)
· Cinq éléments dans le sol (1)
· Cinq étapes / la démarche (2)
· Cinq formes / trois groupes de plantes (3)
· Cinq propos / non-faire (4)
· Cinq sens des plantes (2)
· Contents chapters articles (7)
· DIP drainage d'irrigation par pédogenèse (0)
· Ecobuilding (7)
· Ecology of farming (19)
· Economy of farming (0)
· édifier approfondir fabriquer le sol (2)
· Enfants sont des arbres / educare (39)
· Epistemology of agrinature (15)
· Espèce variété nutrition couvert date (1)
· EVA engrais-vert agrinature (1)
· Façonner le paysage (4)
· Habiter la terre (6)
· Humicides (0)
· Mars's farm (17)
· Method of agrinature (14)
· Nourrir le sol (3)
· PCE la prairie céréale élargie (0)
· Photos topics drafts (5)
· Planter les potagères (8)
· Potager / pratiques (13)
· Prairie céréale / la prairie céréale (2)
· Sans labour (0)
· Semences paysannes (10)
· Semer les céréales (4)
· Semis direct (8)
· Sociologie des plantes (7)
· Spiritual basis (20)
· Terrasses & bocage / soils & trees (9)
· TSP terrasses soli-pluviales (2)
· Université des arbres (22)
· Vergers en trois dimensions (6)

Rechercher
Derniers commentaires Articles les plus lus

· 018.1 * pain au seigle germé - Essene bread - 6 p
· 010.2 semis direct blé population en prairie céréale - 4 11p
· 017.1 * la céréale & les trèfles - cereals & clover - 5 5p
· 09.5.b* semis de printemps au potager - spring sowing- 5 2p
· 07.6 uneadministration insuffisammentconservatrice- 5 6p

· 011.0 * Jack Clayton visits the farm / 2010 - divers 7 11p
· 2.2 le calendrier solaire agricole & les Jié.qi / p
· 03.4 * une flore d'herbes riche - a time-space trip - 5 p
· mimétisme / camouflage / 5p
· 03.2 * Trifolium repens - white dwarf clover - 5 p
· 015.1 * une population de céréale au champ - 5 3p
· 6.5 Ceres, déesse des moissons / p
· antagoniser / les anti-corps du sol / grainer ou pas / 4p
· 07.6 - vers une renaissance de la forêt jardin - 5 5p
· 07.2 - la demi-lune & le bouleau- a fertile crescent- 10 2p

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Blogs et sites préférés

· brigitisis
· causes
· erixbd
· khadijamine
· lire-a-loisir
· mystic-dreams
· odeurdelaterre
· permaculture
· valinfo.org


Statistiques

Date de création : 16.01.2008
Dernière mise à jour : 19.04.2015
325articles


walk the earth /

Publié le 19/04/2015 à 22:11 par marssfarm Tags : homme aimer paysage danse agrinature fukuoka natural farming

Lorsque le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt. - proverbe chinois.

Lorsque qu'un homme te montre la lune, regarde ses mains. - proverbe paysan.

Lorsqu'un être parcourt un paysage, regarde ses pieds. - proverbe creusois.

---

En l'occurrence d'une rencontre sur la ferme, je décompose la cinétique de nos pas sur la terre.

Ce pas n'indique à priori rien de l'éthique de la personne rencontrée, mais en sa danse sur un sol vivant il révèle notre manière de reliance à la mère de toute nourriture terrestre, ce qui en fin de compte est la définition la plus pure de l'éthique.

Aimer est quoi qu'il en soit plus important que toute autre considération.

 130626



bocage / p

Publié le 19/04/2015 à 21:52 par marssfarm Tags : image centerblog photo agrinature fukuoka natural farming
23.3 - Quel est l'âge de la branche ? - a warlike tree - p

 

Quel est l'âge de la branche ? - a warlike tree

 

La photo montre la réapparition de terrasses par le seul fait d'avoir posé une clôture, c'est-à-dire cesser de traverser la frontière entre deux parcelles.

Circuler de part & d'autre du muret tendait à l'abolir.  Cessez de le franchir & il resurgit sans intervention même.  Aux temps du bocage, la rigole d'écoulement se trouvait au pied du mur qui devait avoir une hauteur de trois pieds.  Tel que nous le voyons, sa hauteur sans nulle intervention positive est de l'ordre d'un pied.  Le comblement du fossé à ncause des déprises agricoles, contribua à tirer les parcelles vers l'hydromorphie.  Par erreur & ignorance nous creusâmes une rigole nouvelle deux mètres en avant du muret, du point où la photo est prise.  Il y a dix ans, lorsqu'elle fut recréée, le lieu était embrousaillé, la terre dure comme béton & le muret tout à fait invisible.  Les joncs régnaient en trône.

Dès sa recréation, de l'eau coula dans la rigole ou fossé.  Il sera utile de lui redonner la position qu'ellle avait initialement afin que son effet soit plein.  Ce faisantl le mur apparaitra jusqu'à sa racine.

Le gros chêne commença de pousser en 1914.  Ses basses branches se développèrent en 1939.  Nous le savons par analogie avec d'autres chênes en semblable position de lisière qui tombèrent il y a peu.  Ces vieux arbres qui poussèrent dans l'eau ont en effet du mal à s'adapter aux conditions nouvelles & leur surnombre fait tomber les plus fragiles.  La présence d'eau est la même qu'autrefois, mais plus en profondeur & de manière plus erratique au cours de l'an.

Le chêne plus petit à son côté a le même âge.  Compte-tenu de leur situation, les deux vivent comme un seul individu : leurs racines se soudèrent il y a longtemps.  De ce fait, le plus petit se comporte comme une branche verticale du plus gros.

essence de la terre / weeds, core of a land / p

l'aide des adventices à nos cultures

un commentaire de Martha : "Puis, ce que je me demande, si on a un champ de culture, n'est-il pas toujours en déséquilibre, puisqu'un seul végétal domine ?"

- Ta remarque est exacte, comme souvent : nous devons semer un tiers de plantes comestibles en mélange & deux tiers de non comestibles - une pratique conforme à la permaculture.

Où l'on voit que Fukuoka n'inventa pas au sens où nous l'entendons par habitus.  Il ne fit que mettre à jour, remettre au jour les paroles & vues oubliées - c'est le sens littéral du verbe inventer, redonner de l'air aux savoirs perdus.

Weeds  Guardians of the Soil by Joseph A. Cocannouer  Author of Trampling out the Vintage.



The Devin-Adair Company Old Greenwich • Connecticut - Copyright, 1950, by The Devin-Adair Company.  Manufactured in the United States of America.  Reprinted, 1980

According to Joseph Cocannouer, weeds -- the common ragweeds, pigweeds, pusleys and nettles, to mention four -- perform the following valuable services among others:

  • Les herbes folles, plantes compagnes, messicoles & autres adventices mobilisent les micro-nutriments du sol. - They bring minerals, especially those which have been depleted, up from the subsoil to the topsoil and make them available to crops. This is particularly important with regard to trace elements.
  • Elles travaillent la terre. - When used in crop rotation they break up hardpans and allow subsequent crop roots to feed deeply.
  • Elles nourrissent la vie du sol. - They fiberize and condition the soil and provide a good environment for the minute but important animal and plant life that make any soil productive.
  • Elles parlent du sol & du temps qu'il fait. - They are good indicators of soil condition, both as to variety of weed present and to condition of the individual plant. Certain weeds appear when certain deficiencies occur.
  • Elles explorent les couches du sous-sol & savent en extraire eau & minéraux. - Weeds are deep divers and feeders and through soil capillarity they enable the less hardy, surface feeding crops to withstand drought better than the crop alone could.
  • Compagnes des plantes domestiques, elles les aident par synergie. - As companion crops they enable our domesticated plants to get their roots to otherwise unavailable food.
  • Elles empêchent les lessivages vertical & horizontal. - Weeds store up minerals and nutrients that would be washed, blown or leached away from bare ground and keep them readily available.
  • Nombre d'entre-elles sont de bonne nourriture aux herbivores & aux humains aussi. - Weeds make good eating - for man as well as for livestock. The publisher can vouch for the superiority of lamb's quarter - a favorite of the author - over any other domestic form of spinach or cooked greens.

No, Professor Cocannouer does not believe that weeds should be allowed to go rampant and take over our farms and gardens. The function of this book, a pioneering work, is to demonstrate how the controlled use of weeds can be sound ccology, good conservation and a boon to the average farmer or gardener. - D. A. G.

 

20.7 - the advent of a weed to witness & redeem - p

 

Voici le millepetuis des prés, une de ces plantes de l'été, une des espèces de ARE & la prairie céréale.

commentaire de Flo  le 30.08.2013 :

I realized too that we don't have to eat meat or games.  We don't need that.  We can really live in peace with animals, because they use the garden as well as us, because they space out trees & fertilse the soil with their excreta to help plants grow.

Flo le 02/02/2014 :

Thank tou your visit.  That's nice to have an mystical insight into astrology, plants & field relationships & chinese spirituality.  Wish you a good harvest.  See you.  Flo  http://odeurdelaterre.centerblog.net

 

Les adventices, herbes & fleurs sauvages expriment l'essence de la terre. - weeds, core of a land -

C'est pour cela que leur laisser la vie nous confère de la joie.

Elles atterrissent sur nos champs en écho à ce que nous pensons & pour ainsi dire - & avec plus d'acuité - viennent à notre rencontre en écho de notre manière d'être. Si nous sommes en la non-pensée aussi, une très grande diversité de plantes & animaux vient visiter & s'établir au jardin en réponse à la présence - la nature d'être - que les pensées, trop de pensée auparavant chassaient. Toutes se présentent & sans qu'aucune soit invasive. Le jardin est lors tel un caravansérail où toutes sont les bienvenues. Il vit pour elles & par elles en plus d'être beau & nourricier. Les invasives & les coriaces d'avant étaient signes tout à la fois de nos pratiques de violence & de nos préoccupations de soucis.

 

weeds, herbs n' grasses - les herbes folles -140119-

Les vieux les disent mauvaises.  Les poètes les pensent folles.  Les agronomes les décrivent comme adventices.

Les céréaliers parlent des messicoles dont le cycle se cale sur ceux de leurs travaux dans les champs verdorés.

Les fous de l'Agrinature les savent compagnes, auxiliaires des cultures.  Les hippies sans s'en empêcher les fument.

Elles sont des champs, des prés, des talus, des bas-côtés & des sous-bois.  Couvrant le sol, elles assurent la captation de la lumière à devenir vivant.  A des milliards d'années-lumière nulle autre planète ne les possède.

Les drogués de la tondeuse &  les marchands de chimie rêvent leur extinction en secret cauchemar.  Darwin & ses disciples mentionnent  qu'elles partagent avec nous l'essentiel de nos gènes.  C'est par elles - souples, discrètes, douces, tendres, comestibles, urticantes, toxiques, armées de piquants, fleuries ou en graines, mais toujours verdoyantes - que la Terre est Terre, que le sol est sol, que nous mangeons & respirons, que nous buvons & abreuvons,

que nous sommes, femmeshommes & enfants.

 

sagesse du fou, folie d'usage

J'ai emprunté à la bibliothèque "Au fond de mon jardin", de Jean-Marie Pelt. C'est un livre à lire. Pelt est devenu un écologiste militant à cause de sa foi. C'est mon cas également.  L'objet de ce blog - http://marssfarm.centerblog.net/ - est d'abord de trouver un langage audible pour exposer les résultats de ma pratique de paysan en Agrinature.  Vous pouvez écrire des commentaires, par exemple si j'écris quelque propos incompréhensible.  Puisque l'humanité a décidé - quelques soient les apparences - de moins faire la guerre, il nous faut donc "agriculturer" plus.  Nous entrevoyons qu'il y aura plus d'agriculteurs & d'agricultrices, plus de surfaces cultivées & de manière moins intensive.  Puisque l'agriculture moderne détruit les sols et les milieux, inventons une agriculture reconcilliée avec le vivant dont nous sommes.  Sans la diversité biologique, que serions-nous?  Une planète habitée par les seuls humains & leurs dépendances est le rêve improbable de jardiniers & d'industriels perfectionnistes & névrosés.  Une herbe ne saurait en aucune sorte être "mauvaise".  Elles comptent parmi les êtres les plus utiles à la terre sur Terre.  Laissons les vivre en découvrant combien elles nous invitent à la vie.

Il faut être bien fou pour ne pas aimer follement les herbes folles!

 

let the weeds live - let us love them

This blog - http://marssfarm.centerblog.net/ - is meant to finding a way to expose the results of my practice as an Agrinature farmer. Its readers should write in some comments of theirs, especially when they do not get at what I mean, for this may help clarify my language on the subject.  I borrowed from the library a book by J.M. Pelt, a French botanist. He describes in it how as a toddler, he discovered nature in his grandfather's garden. He tells of his faith & hope that we could live all in the greater garden our planet could be, provided we just decided & talked about it & then do it.  With he & against all odds, I believe we have entered an era of peace & concord. The consequence of it is that, as we are going to need less soldiers, we will need more farmers too. We are becoming aware of how much our modern ways of farming are deleterious to soils, waters, wildlife, biodiversity, ecosystems, & climates.  So, it is about time we invented a new way in an agriculture based on life-protection. Without the innumerable living beings doing the innumerable tasks life requires to be done constantly for it to exist & continue on Earth, could we be, even for a short while ?  Many a neurotic, lunatic gardeners or industrialists dream of a planet where they only would exist along with the few things they directly need, & nothing else. Can we really afford not to care about people who live a different life, or any event which does not touch us personally? Every single experience in my life tells me the whole of mankind is one, or at the least tightly interconnected.

Weeds are to be counted amongst the most useful beings on Earth.

Let the weeds live.  Let us discover how much love is manifest in a single weed.

photo R.A. - 130824 - 150123

messicoles / p

Publié le 19/04/2015 à 17:05 par marssfarm Tags : image centerblog vie mode fleurs art agrinature fukuoka natural farming

le bleuet, la marguerite, le coquelicot - three colours - très couleurs

- the three colours of the flag in a field - centaurée bleuet, chrysanthème marguerite & pavot coquelicot

 

tricolore

 

Dans le champ de ma mémoire, la centaurée bleuet, la chrysanthème marguerite, le pavot coquelicot éclairent de quelques points de couleur l'ondulation du blé.  Les messicoles s'adaptèrent au fil des millénaires aux pratiques des paysans, mais presque disparurent en suite de l'usage immodéré que nombre d'agriculteurs & jardiniers font des herbicides & de la manie étrange de la plupart de ces derniers de tondre toute plante avant qu'elle ne puisse fleurir.  Ces deux comportements d'imitation dans l'absurde conduisirent la flore à étrécir le nombre de ses espèces survivantes.  La végétation des bords de routes se restreint désormais à quelques plantes coriaces qui produisent des graines d'abondance en continu & dont aucune ne possède de fleur aux couleurs spectaculaires.  Les fleurs jolies ne disposent plus du temps nécessaire que leur laissait le faucheur lorsqu'il utilisait l'herbe à quelque usage utile.  Le coriace des surviveuses offre une raison de plus au coupeur d'herbe en quatre - qui se coupa par son fantasme effrayé, de la terre & ses lois - à plus encore les persécuter.  Les messicoles ne concurrencent pas les céréales, ce qui est conforme au fil d'évolution qu'elles suivirent en leur adaptation patiente.  Des plantes gênantes par une taille importante se seraient trouvées en conflit avec le bien du paysan.  Les observateurs attentifs annoncent que par surcroît, ces menues plantes discrètes jusqu'à floraison sont très bénéfiques à la céréale en absorbant les toxiques que leur mode de vie secrète  au sol.  Nous pourrions décrire ce second point par le fait qu'en participant à une population de plantes de familles diverses, leur présence contribue de ce fait à une flore moins épuisante des ressources du sol que ne le sont les végétations constituées d'une seule espèce.  La diversité introduit par ailleurs des barrières, obstacles à la propagation des pathogènes potentiels.  Le facteur est loin d'être négligeable si nous songeons aux coût & nuisances auquels l'usage des pesticides nous expose.  Ces avantages aux dires des tenants de l'idée de laisser ces messicoles être dans les champs, contrebalancent la perte théorique correspondant à l'espace minime qu'elles y occupent.  L'ivraie parmi le groupe des messicoles est célèbre.  Elle est une plante poison.  Pourtant un peu d'ivraie dans la farine donne au pain le petit goût de je ne sais quoi, la saveur de presque rien, la texture inimitable des pains paysans, le petit grain de folie manquant à ceux qui prisent en poudre les désherbants !

130824

Commentaires :

  • Microcosme des jardins de curé aux jardins japonais...  Mêler les deux philosophies où fleurs, légumes, fruits, herbes folles s'organisent à la fois naturellement et par la main rude, savante, courageuse & poétique qui à la fois dispense son art & qu'on retrouve au hasard, mème au bord des routes... - par Anonyme le 29.06.2012
  • Vous avez raison... c'était si beau un champ de blé... Mais vous avez du remarquer le retour des coquelicots que l'on déroulait entre les doigts comme de delicats feuillets de soie... Il y a aussi encore du serpolet au bord des routes... des jacynthes dans nos sous-bois... des taches de couleurs qui renaissent à votre jolie philosophie... & multitudes de graminées le long du bitume... les ponts & chaussées deviennent... un peu... bucoliques... - par Anonyme le 27.06.2012
  • Oui l'ivraie a des grains contenant un champignon qui fabrique une substance psychoactive, tout comme c'est le cas de l'ergot - or c'est de l'ergot qu'a été isolé le lsd notamment. - par Yann le 24.06.2012

planter les potagères / 1 photo

Publié le 19/04/2015 à 16:57 par marssfarm Tags : enfants femmes image centerblog agrinature fukuoka natural farming
20.9 - tomate & potimarron - tomatoe & squash together - 0 p

 

tomate & potimarron dans l'ortie & le trèfle - tomatoe & squash together - Both are american plants.  Non wild potatoe is a Yin vegetable.  Squash is rather Yang. - 140119

planter un verger tridimensionnel / p

Publié le 19/04/2015 à 16:20 par marssfarm Tags : agrinature fukuoka natural farming centerblog pouvoir
planter un verger tridimensionnel / p

Les délaissés de l'agriculture; les lieux déalissés par l'agriculture aux monstres tractant sont souvent marqués d'hydromorphie, dont les rus se bouchèrent par l'oubli qu'ils existaient.  Possède-t-il un ruisseau ?  Est-il humide ?  Trouvez des arbres fruitiers non greffés auprès des personnes nombreuses qui en conservèrent.  En agrinature, on plante à large écartement des arbres non greffés afin de n'avoir pas besoin de tailler, en mélange de variétés & espèces afin de réduire les risques de maladie, en laissant le sol couvert toujours par EVA.  Il faut planter ou semer les arbres fruitiers en grande densité pour ensuite pouvoir ensuite les sélectionner.  A terme, la densité sera faible.  L'espace entre les arbres est de potager avec tous les cinq ans, une céréale.

mimétisme / 1p

Publié le 19/04/2015 à 11:51 par marssfarm Tags : image centerblog agrinature fukuoka natural farming
19.3.b - sarrasin modèle - beans neighbour buckwheat - 0 p

 

sarrasin modèle - a bean neighbours a buckwheat

Nous avions semé des haricots dans un sol où se trouvaient quelques graines de sarrasin qui profitèrent de l'occasion pour germer.  Or, ce sol est pauvre & de ce fait d'évidence plus favorable au sarrasin, plante fort frugale.  Voyez comme les premières feuilles du haricots à droite, se conforment à ressembler à celles du blé noir à gauche, comme si la forme sarrasin devenait alors un modèle du fait des deux circonstances combinées qu'il se trouve présent ici, en ce lieu & y est bien adapté ou acclimaté!  Notons par ailleurs que les trèfles ne sont pas présents en assez grande densité pour prévenir l'installation par la suite des herbes ou adventices.

130805

remplacer le chiendent / 1p

Publié le 19/04/2015 à 09:53 par marssfarm Tags : agrinature fukuoka natural farming image centerblog mode automne
19.2.b - cohabiter pour un temps - quackgrass & clover - p

 

cohabiter pour un temps - quackgrass & clover

Le trèfle indique un pH 6, le chiendent un pH 5, & la petite oseille un pH 4.  Les trois ne sauraient cohabiter longtemps donc.  Le caractère acide, carence en cations nutritifs qui furent lessivés par le truchement de cette acidité même sera lessivé à son tour par l'apport en quantités infinitésimales des poussières de la présence de nos jours fixées dans les molécules complexes azotées dont le constituant premier est insufflé dans le sol par les bactéries associées au trèfle.

 

Les fabacées synthétisent une molécules proche de l'hémoglobine auprès de leurs racines afin que de l'oxygène y soit présent pour accueillir en nidification les dites bactéries qui fixeront l'azote.  Il s'agit d'une stratégie élaborée par cette famille de plantes depuis longtemps.  A la manière des lichens qui préparent l'accueil de leur algue symbiotique, nous avons juste après le semis d'une graine de trèfle, recherche par la jeune plante du partenaire bactérien auquel elle s'associera.  Son installation de ce fait prendra un peu de temps.  En fait, toutes les plantes sont mycorhizées & fonctionnent sur ce mode : après installation, elles développent au début surtout leurs racines, partant à la recherche des filaments de mycélium auquels elles agréeront de s'associer.

 

Pour éliminer les chiendents, il y a lieu de dénuder le sol en août, puis de semer un couvert complet de brassicacées gélives & en même temps le couvert complet du mélange trèfle blanc & ray-grass anglais qui continuera le couvert après les gélées & l'an suivant.  Le trèfle blanc rechargera le sol en azote, élevant par ce moyen le pH & les pivots de ses racines l'explorent jusqu'à une profondeur de quatre-vingt centimètres.  Les ray-grass ont la particularité de rrconstituer le complexe argilo-humique & par ce moyen de restructurer un sol.  A l'issue de deux à cinq ans de cette prairie, on pourra y semer avec un semoir direct une céréale ou un mélange de seigle & vesce velue qui pourront être couchés au printemps à l'aide d'un rouleau hacheur de type Faca par exemple.  Dans le mulch ainsi constitué, toutes les potagères peuvent être plantées ou un couvert de trèfle incarnat, d'Alexandrie ou de Perse semé où des cultures d'automne peuvent être introduites en semis direct.

 
Trèfle de Perse Trifolium resupinatum.  Date du semis : mars - avril & septembre - octobre.  Profondeur : 1 cm.  Type de semis : à la volée.  Pérennité : annuelle.  Hauteur de la plante adulte : 40 cm.  La technique du semis à la volée est utilisée.  Les graines sont réparties sur le sol, puis recouvertes d’un cm de terre.  Après le semis, le sol est roulé,tassé pour que la terre adhère aux graines.
Incarnat 15 juillet 25 août 20 Kg (date limite 01/09)
Perse mars avril - septembre octobre 10 Kg
Alexandrie 15 juillet 25 Août 20 Kg couvert après moisson
130519 141122

00.9 - une brève histoire de l'univers - p

00.9 -  une brève histoire de l'univers - p

glisser un mot d'anglais dans la conversation

 

Le  [ th ] doux de l'anglais - comme dans "this" - est l'altération de la dentale sonante [ D ] en plaçant le bout de la langue sous les incisives.  Le  [ th ] dur - comme dans "thick" - est l'altération de la dentale sourde  [ T ] en plaçant le bout de la langue sous les incisives.  Si on avait de la difficulté à prononcer ces deux consonnes, il est admis de leur substituer un  [ d ] & un  [ t ] peu frappés - sachant que les dentales ordinaires de l'anglais sont vraiment dentales en ce qu'elles claquent plus qu'en français.  Aux enfants pour apprendre, on demande de remplacer le  [ th ] doux par un  [ V ]  & le  [ th ] dur par un  [ F ].

Le [ v ]  est la forme ordinaire de la semi-voyelle labiale issue du [ u ] & le [ f ] sa forme dure.  On accepte donc des débutants qu'ils remplacent une dentale soufflée sous les incisive par une labiale soufflée de la même forme.  Il est des personnes anglophones - rares - qui gardent toute leur vie cette prononciation enfantine.  Le  [ R ] anglais peut être difficile à prononcer pour un français.  Le [ r ] en son origine est une semi-voyelle roulant sur la langue.  En anglais elle est très douce, roulant à peine sous le palais.  Il n'est pas interdit d'employer en anglais le  [ r ] roulé des langues latines & de l'Asie du sud.  Le  [ w ] est la forme semi-voyelle du [ ou ].  Le [ y ] est la semi-voyelle ou forme longue du [ i ].  Il est des locuteurs - des langues issues du chinois par exemple - qui ne différencient pas la semi-voyelle linguale roulée  [ r ]de la semi-voyelle dentale roulée [ L ].

 

La particularité de l'anglais fut le glissement des voyelles - vowel shift - qui l'affecta au milieu du deuxième millénaire pour des raisons liées à l'histoire & à la lutte des classes, lutte d'influence entre la langue de la noblesse plus latine & la langue native plus ancienne & modelée par l'inventivité urbaine du peuple & des bourgeois.  Les disparités entre la langue écrite & sa prononciation s'expliquent non seulement par ces rivalités sociales mais aussi par du fait que les nombreux navigateurs anglais de retour en leur contrée y ramenaient des mots de vocabulaire empruntés à toutes les langues du monde.  Sous les hautes latitudes de la Grande-Bretagne, les sons importés du sud ne pouvaient que se déformer car en climats froids il est besoin de ne pas trop ouvrir la bouche en parlant.  Par sa structure, l'anglais rappelle la construction du chinois.  Son vocabulaire révèle une origine sanskrite, indo-européenne.  La labilité de ses voyelles nous fait penser à l'hébreu.

 

  1 3 2 4   5    
  gutturale linguale palatale dentale   labiale    
Les cinq voyelles... A E I O ou U y w
s'altérèrent respectivement en [ E-i ] [ I ] [ A-i ] ow [ o-U ] aw [ a-U ] you [ yu ] wai [ A-i ]  
Other spellings,   ea / ee   oa / oo        
other prononciations. a / o e (e) / i (e) / o / U   a / (e) / u i / y ou

 

Les noms de lieux en revanche conservent leur prononciation d'antan, comme Yorkshire ou Portsmouth que les français doivent dire tels qu'il les lisent.

 

language of the world by word of mouth - une brève histoire de l'univers

 

En sa genèse la langue débute en la gorge par le son "Gha", hoquet de l'enfant qui naît. (1)

Puis le cri s'affine en Chi, énergie subtile sous les méridiens d'acupuncture. (2)

Poursuivant son élévation, le son invente un pou

qui symbolise toutes minuscules formes de vie proliférantes si ingénieuses à exister. (5)

Le chi en persévérance fait naître en l'archétype thé les plantes multicellulaires organisées terrestres. (3)

Le pou quant à lui crie un "do" de conquête - la note de base des symphonies -

en sa recherche du dos d'un chien errant. (4)

La plante thé plantée sous le soleil de mai en oriente les rais  en un chemin à bâtir la vie. (10)

Les harmoniques du do appellent l'eau à sourdre source claire. (11)

L'eau bue par un cep s'altère en vin que produisait la vigne au soleil d'août. (9)

L'alcool tiré du vin allume tôt l'ignition d'une rixe, mettant le feu aux poudres. (7)

La hauteur du feu enfle le vacarme. (8)

Le souffle de l'explosion se propage en tumulte. (4)

AUM, naissance de l'univers, fin des temps. (9

 

        -(1) gutturale
-(2) palatale
-(3) linguale
-(4) dentale
-(5) labiale
(6) muette
sourde inaspirée   K C t T P
 "  " aspirée   kh ch th th ph
 " sonante inaspirée   G J d D B
 " "
aspirée   gh jh dh dh bh
(7) sibilante
sourde       ç sh S  
(8) aspirée
 " finale h          
 " sonante   H          
(9) nasale
 " finale n          
 "  "     gn jn n N M
(10) semi-voyelle
 " courte       r L V
 "  " longue     Y R    
(11) voyelle
 " diphtongue       ai au  
"
 " forte       E O  
 "  " longue   â ï     ou
 "  " courte   a I     U
 "  " ouverte   A        

 

classification de l'alphabet latin

  aspirées gutturales palatales linguales dentales labiales
voyelles   A I E O U
sonantes H G J   D B
sourdes H K C   T P
nasales   Q     N M
semi-voyelles   X Y R L V
sibilantes     S   Z W
diphtongues       ai au F

 

  aspirées gutturales palatales linguales dentales labiales
    A C E D B
  H G I   O F
    K J   L M
    Q S R N P
          T U
    X Y   Z V
            W

action réaction intention pensée acte faire concilier** / p

Publié le 16/04/2015 à 11:51 par marssfarm Tags : agrinature fukuoka natural farming mode nature nuit chien fleurs pensée éléments pensées pouvoir
action réaction intention pensée acte faire concilier** / p

 

action réaction intention pensée acte faire concilier -the advent of a weed to witness & redeem

Votre confiance tour à tour folâtre ou sérieuse me donne envie d'avoir moins " peur " des adventices.  Cependant le passé se rapelle, le cauchemar des heures d'arrachage sans espoir d'en venir à bout, l'inéquité des armes, une immensité de chardons vigoureux dans un champ sans fin, le chiendent cynodon dactylon qui graine comme un nuage & qui stolonne comme moquette, le galinsoga qui fleurit grand dru & naïf trois fois par saison... Alors j'y vais " doucement " : tout en les estourbissant, d'abord les observer : le chénopode en début de saison prend son temps pour faire presqu'un arbre ; en fin d'été même malingre & minuscule il se dépêche de grainer, ce gredin.  Je retire cette parole... & me relaxe... en lisant tes textes.

Sapoork

marssfarm le 27/08/2013 :
Cette peur des simples m'évoque les chevreuils qui traversent mes parcelles chaque nuit.  Ils aiment manger surtout les feuilles de soja, les fleurs de haricot, les inflorescences du sarrasin.  Longtemps je rêvai d'un droit de chasse qui ne serait pas hérité des temps féodaux & d'avoir le droit d'acheter un fusil pour trois francs six sous.  Désormais, je vois que ces cervidés qui bêlent à la manière de leur ennemi chien ont part à ce qui me guide.  Je ne souhaite plus les exterminer & le mode de pratique vers lequel toutes les composantes de la nature me guident prendra en compte ces gibiers aussi, dans la mesure où au fonds je les accepte désormais en tant qu'un des multiples éléments du jeu.

Pour ce qui concerne les herbes sauvages, nous savons que sans elles le sol serait en grand danger que les humains ne le détruisent sans espoir de retour.  En tant que jardiniers en agrinature, nous pouvons utiliser le faux semis, le non-labour, le désherbage sélectif & la couverture permanente par EVA & ARE.  La dernière option seule est conforme à notre méthode & les trois autres sont des aides qui nous permettent d'y parvenir.  Au cours de ma trop courte expérience, j'ai plusieurs fois constaté que dès que je posai ne serait-ce qu'une intention à l'encontre de la présence d'une espèce que dans la folie de ma tête je croyais trop invasive, cette espèce réagissait en confortant sa présence & sa fructification.

L'effet inverse s'observe tout autant.  Si nous cessons de la vouloir disparaître, une espèce joera son rôle sans plus, ne cherchant pas à se multiplier outre la mesure qui lui échoit.  Le pire en fin de compte est de la voir comme une concurrente, car par la loi d'action & réaction, elle le devient.  Une invasive témoigne d'un déséquilibre que je créai par quelque mésaction, quelque infraction aux lois de l'agronomie que les plantes inventèrent bien avant l'apparition du premier humain, par le faire de l'ego guidé par la pensée, l'idée, l'ignorance qui est notre lot.  Par sa présence proliférante pour un temps, elle vient témoigner & en même temps réparer.

Dès que notre erreur cesse, puis dès que l'adventice en cause aura réparé - ce qui peut prendre quelque temps - elle s'efface & n'est plus d'aucun danger lors.

The advent of a particular weed happens to witness of & redeem a mistake of ours.  Let us stop to take & mistake & lo, it's gone !

To say it clear & bright, every weed is an advent of what life can - or to say it cristal clear, must - in this particular time on this particular plot of land.  In India an advent is called "avatar".  So it is that a weed acts as such.

140429

marssfarm le 27/08/2013 :

Cette peur des simples m'évoque les chevreuils qui traversent mes parcelles chaque nuit.  Ils aiment brouter surtout les feuilles de soja, les fleurs de haricot, les inflorescences du sarrasin.  Longtemps je rêvai d'un droit de chasse qui ne serait pas hérité des temps de féodaux, de pouvoir acheter un fusil pour trois francs six sous.  Désormais, je vois que ces cervidés qui bêlent à la manière de leur ennemi chien ont part à ce qui me guide.  Je ne souhaite plus les exterminer & le mode de pratique vers lequel toutes les composantes de la nature me guident prendra en compte ces habitants des bois & prés aussi, dans la mesure où au fonds je les ai acceptés en tant qu'un des multiples éléments du jeu en cause.

Pour ce qui concerne les herbes sauvages, nous savons que sans elles le sol serait en grand danger que les humains ne le détruisent sans espoir de retour.  En tant que jardiniers en agrinature, nous pouvons utiliser

  • le faux semis, le non-labour, le désherbage sélectif & la couverture permanente par EVA.

La dernière option seule est conforme à notre méthode & les trois autres sont des aides qui nous permettent d'y parvenir.  Au cours de ma trop courte expérience, j'ai plusieurs fois constaté que dès que je posai ne serait-ce qu'une intention à l'encontre d'une espèce que dans la folie de ma tête je croyais trop invasive, cette espèce réagissait en confortant sa présence & sa fructification.  L'effet inverse s'observe tout autant : dès que nous cessons de la croire méchante, elle cesse assez vite de l'être.  Action & réaction coexistent, par définition même.  En ce domaine aussi - & pourquoi pas ? - nous créons, notre pensée se concrétise.

Le pire en fin de compte serait de voir - croire - une simple ou une herbe comme une concurrente des plantes vers lesquelles nos désirs, nos goûts & notre culture en matière de cuisine nous attirent, car par la loi d'action & réaction, elle le deviendrait.  Une invasive témoigne d'un déséquilibre que nous causâmes par quelque mésaction, quelque infraction aux lois de l'agronomie que les plantes inventèrent bien avant l'apparition du premier humain, quelque parcelle ou intention de faire de notre ego guidé par les pensées & idées que soeur ignorance nous suggère.

Par sa présence proliférante pour un temps, une simple vient en témoigner & en même temps la réparer.  Dès que notre erreur cesse, puis dès que cette adventice en cause aura réparé le dégat que nous avions causé - ce qui peut prendre quelque temps - elle s'efface - sans disparaître tout à fait cependant - & n'est plus lors d'aucun danger.


DERNIERS ARTICLES :
00.9 - une brève histoire de l'univers - p
glisser un mot d'anglais dans la conversation   Le  th  doux de l'anglais - comme dans "this" - est l'altération de la dentale sonante D  en plaçant le bout de la langu
7.3 action réaction intention pensée acte faire concilier/ p
Votre confiance tour à tour folâtre ou sérieuse me donne envie d'avoir moins " peur " des adventices.  Cependant le passé se rapelle, le cauchemar des heures d'arrachage
13.8 - une maison végétale, source de verdeur / p
Réaliser une maison végétale vivante est le rêve de ceux qui aiment les plantes, voudraient se fondre en leur décor, savent que nous ne sommes que par ce & celles que
7.4 la forme / dialogue de la durée, du lieu & du vivant / p
Dans la nature, les lieux où nous intervenons avec conscience & modération, la forme est tout.  Chaque plante exprime une forme qui coïncide & s'accorde avec sa c
011.5 - le courage d'entendre & la peur d'aimer - p
puisque tu pars Puisque l'ombre gagne / puisqu'il n'est pas de montagne /au-delà des vents plus haute que les marches de l'oubli /Puisqu'il faut apprendre / à défaut de l
forum